GÉNÉRIQUES ET BIOSIMILAIRES : PEUT-ON ALLER PLUS LOIN ?

Subpage image
18 Mar 2019

GÉNÉRIQUES ET BIOSIMILAIRES : PEUT-ON ALLER PLUS LOIN ?

Alors que la substitution générique souffle cette année ses 20 bougies, le marché de la copie de médicament semble, lui, s’essouffler un peu… Pour relancer la dynamique, plusieurs mesures sont annoncées. Et de nouvelles perspectives s’ouvrent, notamment grâce au développement des biosimilaires. Le « Quotidien du pharmacien » vous invite à sa conférence « Un tiers de l’économie de l’officine : génériques et biosimilaires, stop ou encore ? » dimanche 31 mars à 16 heures en salle Forum de la profession.

Aujourd’hui, notamment grâce à l’effort des pharmaciens et à une plus large acceptation des patients, le générique contribue significativement aux économies de santé.. et à celle de l’officine. En quelque 20 années de substitution, et en dépit des nombreux obstacles à son développement, le médicament générique a su trouver sa place dans le système de santé français. Pourtant, quelques freins subsistent encore, que la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 pourrait lever. Deux grandes mesures sont en effet annoncées : côté médecin, la mention « Non Substituable » devra être obligatoirement justifiée sur le plan médical ; côté patient, le refus de la substitution proposée par le pharmacien entraînera un remboursement sur la base du prix du générique et non plus sur celle du prix du princeps.

Depuis l’octroi du droit de substitution aux pharmaciens, en 1998, de nombreuses mesures se sont succédé pour tenter de convaincre patients et professionnels de santé et faire décoller le marché du générique. En 2000 déjà, c’est l’égalité marge générique = marge princeps qui est instaurée.

Trois ans plus tard, le Tarif Forfaitaire de Responsabilité fait son entrée dans l’arène générique. En 2006, le principe « tiers payant contre générique » vise à faire plier les derniers patients réfractaires à la substitution. La prescription en DCI devient, elle, obligatoire en 2015. Quelques années plus tard, les ROSP génériques (rémunération sur objectifs de santé publique) viennent « récompenser » les efforts des officinaux en matière de substitution. Non sans résultat. Le taux de substitution flirte aujourd’hui avec les 80 %. Pour la collectivité, les économies sont au rendez-vous. Mais sans cesse, il faut recommencer. Continuer de convaincre. Car des résistances demeurent. Notamment symbolisées par le sigle « NS » qui perdure sur certaines ordonnances. 

Aujourd’hui, les génériqueurs, un peu à la peine, proposent ni plus ni moins que refonder le modèle du médicament générique. « Nous ne parviendrons pas à influer sur les volumes sans une meilleure rémunération de la prescription dans le répertoire », déclarait récemment au « Quotidien », le président du GEMME, Stéphane Joly. Telle est l’une des pistes proposées pour relancer le marché de la copie de médicament. Les biosimilaires en sont une autre.

Ces médicaments biologiques détiennent un potentiel d’économie considérable pour la collectivité, ont un statut réglementaire bien particulier appelé à évoluer. C’est en tous cas l’espoir des acteurs de ce nouveau marché plein de promesses. Si elles ne profitent pas encore d’une substitution pleine et entière, ces spécialités cousines des génériques au statut très particulier promettent déjà de stimuler la concurrence et d’induire une baisse des prix des médicaments biologiques, tout en garantissant la sécurité et la qualité des traitements. Dimanche 31 mars à 16 heures, autour de spécialistes et des représentants des syndicats de pharmaciens, des laboratoires génériques et de groupements de pharmaciens, nous vous invitons à débattre de l’avenir du générique, entré en France dans sa troisième décennie, et du tout jeune marché du médicament biosimilaire, nouveau pourvoyeur d’économie.

View all Blog de PharmagoraPlus
Loading

Les partenaires institutionnels

Les partenaires pédagogiques

Les groupements présents

THÉÂTRE ACADÉMIE OTC SPONSORISÉ PAR

patch

Les associations de patients

PharmagoraPlus soutient

Les partenaires média officiels

Le partenaire privilège orthopédie

Les partenaires média

Partenaire Radio

Partenaire Média Dom

Partenaires Beauté

Partenaire Hébergement


 

Devenir Partenaire